26 février 2014

À propos de la ferme

kiosque

La ferme du sapin vert a été fondée par Luc et Marc Robitaille comme une petite entreprise familiale de production de légumes biologiques à St-Nicéphore (Drummondville) en 2012 sur une petite terre de 40 acres, dont la majeure partie est boisée. En 2013, elle a rejoint le réseau des fermiers de famille d’Équiterre qui fait la promotion des paniers bio et met en réseau un grand nombre de producteurs maraîchers biologiques. En 2016, Marc a quitté la ferme pour aller poursuivre d’autres projets. Puis, à la fin 2016, Gabriel Landry s’est joint à notre équipe pour le remplacer et il est devenu co-propriétaire de la ferme en 2017

.          

ferme

La méthode de production biologique privilégie l’action du vivant et des cycles naturels pour permettre la croissance en santé des plantes. L’un de ses principes fondamentaux est de nourrir le sol pour nourrir la plante. Les matières organiques fertilisantes doivent passer par les micro-organismes du sol pour que les minéraux qu’elles contiennent deviennent disponibles aux plantes. Ceci contraste avec la culture conventionnelle qui privilégie l’apport d’engrais solubles facilement et directement disponibles à la plante. C’est un peu équivalent à si nous, les humains, nous nourrissions de sucre blanc. Un autre principe est de privilégier la rotation des cultures aux monocultures et l’utilisation de barrières physiques comme des filets anti-insectes plutôt que l’épandage de pesticides afin de lutter contre les maladies et les ravageurs des cultures. De la mise en pratique de la culture biologique résulte des bénéfices pour la santé des sols, des plantes et des gens qui les consomment.

158

Nous nous consacrons exclusivement aux circuits courts de commercialisation. C’est-à-dire qu’en tout temps, soit il n’y a aucun intermédiaire entre le consommateur et la ferme, ou il y a un seul intermédiaire. Ceci permet un lien privilégié entre la ferme et le consommateur. Il est rassurant pour nos clients et abonnés de savoir d’où provient leur nourriture, et de savoir que par leurs achats, en plus d’économiser et manger sainement, ils permettent à des gens d’ici et à leur famille de pouvoir subsister en vivant de l’agriculture. De plus, ils obtiennent l’assurance de manger plus frais avec des produits qui sont récoltés le jour même ou la veille et qui ne transitent pas longuement dans des camions et entrepôts.